Les vues ne sont pas ce qui compte pour votre entreprise. Voici ce qui compte !

Une brève histoire de la mesure des vues :

Internet (le Bon). Il y a quelques temps en arrière,  dans les premiers jours des internets, quand nous tous avons commencé à construire des sites Web la mesure au clic a été un succès – qui est déterminé par le nombre de renvois vers le serveur du site, peu importe sur quelle page vous cliquiez.  Donc si vous aviez 10 graphisme séparés sur une même page de votre site, ce dernier mesurerait  10  “clics”, 10 “succès”. Vrai, c’était un moyen de mesure plutôt mauvais, mais il y a donné quelque chose à rapporter, un peu de concret. “Les pages vues” sont venues ensuite. Bien que plus utiles, les pages vues ne vous disaient toujours rien du comportement individuel. Aussi quand nous avons commencé à suivre à la trace des utilisateurs avec des cookies (des cookies tant persistants sur de courtes sessions comme sur des longues), nous avons également commencé à mesurer tant les visites que les visiteurs d’une page. Les moyens de mesure du net se sont tellement développées ces dernières années que nous avons maintenant la possibilité de mesurer autant l’engagement de nos clients que les conversions commerciales. Go Internet !

La Télévision (La Brute). Pendant que les moyens de mesure d’internet s’envolaient au-delà de la simple mesure du nombre de “vues”, ce qu’il restait de la télévision traditionnelle sembla se retrouver coincée dans les 50’s en terme de moyens de mesure. Nielsen nous a confié que les votes continuent d’être le standard en mesure de l’audimat. Nielsen s’appuie toujours dessus (puisqu’ils ont plus d’un demi siècle) les journaux d’utilisateurs puisqu’ils permettent un partage de mesure et ils ont ajouté des objets connectés tant aux télévisions qu’aux gens pour fournir des données plus précises. Tandis que les critiques des méthodes d’évaluations de Nielsen abondent, il semble probable que la télévision de réseau (les gens qui vous font des choses selon leur agenda, non le vôtre …) continuera, au moins pendant un certain temps, vendre du  temps d’antenne aux marques très heureuses de promouvoir leurs trucs aux masses inoccupées.

La vidéo d’entreprises (le Truand) Tout ceci nous amène à la vidéo d’entreprises. Jusqu’à très récemment les moyens de mesurer les retours sur les vidéos d’entreprises ne s’étaient pas plus développés  que ceux des télévisions “bloquées dans les 50’s” – le nombre de “vues”. Tandis que les “vues” d’émission sont considérablement soumises à l’erreur, les marques trouvent toujours de la valeur dans le système Nielsen global et sont enclines à payer au tarif premium (le CPM’S) basé sur ces moyens de mesure de l’audience. Le Web est un animal différent et semblable à la fois. Il y a juste trop de méthodes différentes aujourd’hui pour arnaquer ou déformer le nombre de vues en ligne. Le outils d’ajout de clics, les lecteurs vidéo qui s’auto-chargent, les robots… cette liste est non exhaustive. Au mieux les vues sont une indication d’activité – c’est tout et cette activité, en soi, n’a aucune valeur intrinsèque. (“Alors Jo,  comment se sont passées tes ventes ce week-end ?” “Oh, nous avons eu de l’activité !”) si vous ne pouvez pas mieux définir ou comprendre ce que signifie ce “de l’activité”, quel est l’intérêt ? Quand quelqu’un vous dit que leur vidéo a reçu ‘X’ nombre de vues voici certaines questions à leur poser:

1. Pouvez-vous vérifier si n’importe laquelle de ces vues étaient des humains ?
2. Ce nombre est bon ou mauvais ? (Est-ce que 1,200 “succès” c’est beaucoup ? Est-ce que  120,000 “succès” c’est assez ?)
3. Pouvez-vous vérifier si ces spectateurs vivent dans votre zone d’objectif géographique ?
4. Savez-vous  quoi que ce soit au sujet de vos spectateurs ? 
5. Connaissez-vous le temps qu’ils passent à regarder votre vidéo ?
6. Savez-vous combien d’entre eux ont été touchés par votre vidéo ?

Comme le nombre de pages “vues” sur votre site Web, les “vues” vidéo sont une indication d’activité, mais rien d’autre. Vous y voir tout ce qui vous plairait dans cette indication mais vous auriez probablement tort.  Les numéros sans contexte fournissent peu de valeur. Préféreriez-vous avoir 10 clients qualifiés potentiels intéressés par ce que vous vendez regardent vos vidéos ou 1,000 vues Internet aléatoires de cette même vidéo?

Donc si les vues ne comptent pas comme un moyen de mesure fiable  de l’efficacité de votre vidéo d’entreprise, quoi d’autres ? Voici un certain nombre de moyen de mesures des vidéos d’entreprises que vous devriez considérer:

1. Attention au temps. Si les gens regardent votre vidéo, en entier  ou dans sa majeure partie alors vous pourrez être plus confiant sur le fait que votre message a été entendu.

2. L’Engagement Social. Est-ce que les gens qui partagent votre vidéo le font en ajoutant un commentaire sur les forums ou Youtube ? En parlent-ils sur Twitter ?L’ont-ils “liké” sur Facebook ? Utilisent-ils le lien “embed” de votre lecteur pour le partager ? Ce sont des signes qui indiquent que votre vidéo produit l’intérêt.

3. Conversion.  Vous demandez au spectateur de faire quelque chose explicitement à la fin de la vidéo. (Inscrivez-vous pour un rendez-vous, pour télécharger un guide ou un formulaire, pour regarder une autre vidéo, acheter votre produit, etc.).

4. Vue Par Taux. Cela mesure combien de personnes a vu votre vidéo et a choisi de la regarder. C’est important à mesurer parce que cela peut être une bonne indication de l’efficacité de la façon dont vous promouvez la vidéo (c’est-à-dire par le titre, le thumbnail, sa mise en avant sur la page, le lecteur vidéo, etc)

L’exception où n’importe quel type de vue aléatoire pourrait en réalité compter est si vous exécutez une large campagne de sensibilisation à une audience grand public relativement non différencié (c’est-à-dire une promotion de film virale.) Dans ce cas les nombres de vue absolus (en supposant qu’il s’agisse d’humains et non de machines) auraient une certaine valeur et pourraient être une bonne mesure du succès de votre campagne. Comme le marché continue à démultiplier la puissance de la vidéo, il est important de pouvoir précisément mesurer l’efficacité de ces efforts.

La prochaine fois quelqu’un vous dit leur vidéo a déjà reçu 160,000 vues votre réponse devrait être un moment de considération réfléchie suivie par: “Et alors ?”

 

Librement adapté du blog One Market Media de Jimm Fox.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *