7 astuces pour maintenir vos coûts de production bas

La première chose, c’est de bien se préparer. Ce que je veux dire par là, c’est qu’avant de faire venir quelque agence que ce soit et de démarrer un projet de vidéo. Il faut que vous sachiez dans quelle direction aller et que vous puissiez le chiffrer. Si c’est un défi important vous saurez équilibrer le prix qui sera nécessaire à la réussite de votre campagne vidéo.

Il y a divers facteurs qui font drastiquement augmenter le prix d’une vidéo.

Vous pouvez payer une vidéo moins de 1000€ comme des milliers voire des millions d’euros. Les deux sont des vidéos pourtant ? Qu’est-ce qui fait passer la note du simple à bien plus que le double ? Partez du principe que quand vous en serez là, vous aurez su choisir l’agence avec laquelle vous vous sentez à l’aise, qui est douée dans ce quelle fait et ce pourquoi vous l’avez embauchée et que vous avez dédié un budget pour la réalisation de votre ou de vos vidéos. A partir de là, comment minimiser les coûts de votre production ?

Voici quelques conseils qui devraient vous y aider :

  1. Connaissez votre contenu avant même que le tournage ne commence – Comme je le disais plus haut, si votre contenu est déjà en tête,, que votre stratégie de communication est déjà préparée vous vous éviterez bien des ennuis au moment du tournage et de la post-production et une grande déception au moment de la diffusion. Qu’ils s’agissent de vidéos de témoignage ou de film de présentation, pensez à les préparer. Les interventions non préparées, mettent généralement les témoins dans l’embarras et ils perdent leurs moyens ou le fil de leur message. Si il vous est trop difficile d’écrire un script en amont, prenez le temps de recueillir les impressions de toutes les personnes impliquées dans le projet afin de transmettre un message sincère et au plus proche de la réalité. J’en profite pour indiquer ici, que toutes les personnes impliquées au projet devraient également connaître les objectifs de cette campagne vidéo avant le tournage. Ils devraient savoir quel sera le contenu qui va influencer l’audience, qu’est-ce qui va les attirer dans la vidéo etc. C’est ce qui va guider toutes vos décisions. Votre contenu est devenu la partie importante pas tant les effets graphiques et autres effets spéciaux que vous pourriez y inclure. C’est votre message qui fidélisera ou non votre audience. Et une fois, votre stratégie de communication trouvée, vos objectifs fixés, votre thème de contenu choisi, toutes les décisions que vous prendrez ensuite, dérouleront naturellement.
  2. Faites un rétro-planning – De prime abord, cela peut ressembler à un casse-tête mais une fois que vous aurez fait preuve d’ingéniosité, vous vous éviterez bien des dépenses imprévues. Cela vous permettra également d’optimiser les tournages et plutôt que de mobiliser une équipe de tournage pour quelques jours pour la réalisation d’un seul film. Pourquoi ne pas les mobiliser le même temps, mais réaliser plusieurs films courts ? Pensez également à vos lieux de tournage ? Avez-vous besoin d’en avoir un ou plusieurs, si vous avez l’impression d’avoir besoin de plusieurs lieux de tournage, arrêtez-vous et réfléchissez-y à deux fois, est-ce vraiment nécessaire de multiplier les lieux de tournage et les déplacements ? L’agence vidéo se doit de réaliser une vidéo au top ! Votre travail est de lui assurer l’utilisation maximale de vos ressources afin d’obtenir les meilleurs résultats pour votre entreprise. C’est là, où tout le lien de confiance a établir avec votre agence est important. C’est une valse, si la danse est chaotique, changez de partenaires. Vous devriez pouvoir travailler en équipe avec l’agence que vous avez embauchée. Ce point-là est vraiment primordial !
  3. Avez-vous vraiment besoin de figurants ou de comédiens ? – Que vos employés participent activement à vos vidéos en y témoignant, vous apporte en capital d’authenticité et de sympathie. En effet, quoi de mieux qu’un ingénieur pour parler d’un produit innovant à d’autres ingénieurs. La transmission par les pairs est celle qui engendre le plus de confiance. On fait plus confiance à quelqu’un qui nous ressemble (dans ses centres d’intérêts, dans son business.) qu’à quelqu’un qui ne nous ressemble pas. Vous devez vous servir des meilleurs ambassadeurs selon l’audience visée. Cela peut effectivement passer par des ambassadeurs bloggeurs mais souvent l’utilisation de l’un des gérants ou d’un des salariés est peu coûteuse et efficace et c’est également un moyen extra de présenter l’équipe derrière la marque (cf. article “51 façons d’utiliser la vidéo internet pour aider votre entreprise à se développer”).
  4. Faites une vidéo courte – C’est bien souvent ce qu’il y a de mieux et c’est souvent moins cher. Il faut garder en tête que vous devez stimuler votre audience qui est en permanence sollicité lorsqu’elle navigue sur internet. La tendance actuelle est à un maximum de deux minutes pour une vidéo d’entreprise diffusée sur le net. Le plus vous vous rapprochez de la minute, le mieux c’est ! (il y a néanmoins des exceptions, un article à ce sujet est en préparation- à suivre donc ;)).
  5. Réduisez l’utilisation de graphiques et autres animations – le temps des vidéos d’entreprise bourrées de graphiques, camemberts et autres animations Motion semble être un peu révolu. Aujourd’hui, les internautes cherchent à entendre de vraies personnes leur dire des vraies choses sur des sujets qui les intéressent. Il y a cependant des cas, où ils peuvent être maintenu comme dans les vidéos explicatives où il est souvent plus simple de passer par un graphique. Mais à part dans ce cas particulier, il y a un réel retour à un discours à taille humaine (il y a diverses possibilités de films pour les entreprises, un article à ce sujet est en cours de préparation – à suivre…).
  6. Utilisez vos propres évènements – afin d’enregistrer les avis de vos leaders d’opinions lors de vos évènements (salons professionnels, conférences…), ce sont des opportunités idéales pour récupérer à moindre coût les avis de vos leads (clients, fournisseurs, les experts du marché…). Vous avez à un moment M en un point P, un groupe de personne rassemblé prêt à apprendre et à communiquer. Commencez dès aujourd’hui à filmer tous les contenus qui pourraient vous être utiles par la suite. Tout le monde ne pense pas à profiter de ces évènements, mais c’est une très bonne façon de récolter des informations filmées sur les actualités du marchés, des témoignages, des avis sur vos produits et/ou services… (cf. “51 façons d’utiliser la vidéo internet pour aider votre entreprise à se développer”).
  7. Préparer un mémorandum de production vidéo afin que les agences que vous contacterez, puissent se positionner – Il est nécessaire de préparer minutieusement votre mémo afin de les aider avec le contenu de leurs offres. Cela vous permettra également de vous assurer que les entreprises trouveront un intérêt à comprendre complètement vos objectifs afin de vous proposer leur meilleure offre plutôt que de vous adresser un devis sur lequel s’additionne les heures de mains d’œuvres et leurs taux horaires. C’est également un document qui vous sert d’indicateur sur toute augmentation inattendue des coûts de production.

Pour terminer, même si il est vrai que vous devez prévoir un certain budget pour la réalisation de votre campagne vidéo. Soyez proactif, vous pourrez ainsi minimiser les coûts de votre production.

 

librement inspiré et traduit du très bon blog de Jimm Fox sur One Média Market.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *