★ Mon Petit Balcon ★

Carton début film de présentation de la boite d'accessoires de jardinage de Mon Petit Balcon
©Let It Shine

Encore une rencontre BGE PariF me direz-vous, mais je ne vous mentais pas quand je vous disais qu’il y, y avait un paquet de gens à rencontrer et avec lesquels collaborer.

J’ai rencontré Anaïs car elle faisait partie de ma promotion et sa discrétion associé à son sens aigu de la formule m’ont tout de suite plu.

Anaïs est la fondatrice du blog Mon Petit Balcon, elle y donne des conseils de jardinage aux citadins. Si vous ne connaissez pas encore, je vous conseille d’aller y jeter un oeil ;).
Cette habitante de Nanterre avait elle-même essuyer quelques échecs botaniques et s’était penché sur la question. C’était ensuite devenu une passion et elle avait lancé son blog qui devint rapidement un succés.

Lorsque je l’ai rencontré Anaïs organisait le lancement d’une boite d’accessoires à proposer à ses « followers » et elle m’avait approché pour me parler de son projet et du film qu’elle aurait souhaité réaliser pour illustrer son lancement.

Elle m’a fait suivre le film d’une entreprise familiale qui fabrique du thé. Le film était charmant, il racontait l’histoire de cette famille et comment ils en étaient arrivés à créer leur propre thé. L’image était belle et léchée. Le film avait bénéficié de moyens qu’elle n’avait pas mais nous étions pleine d’idées et nous étions bien décidé à les mettre en œuvre.

Ce projet fut un projet de longue haleine, le film devait sortir pour Noël, mais le planning de lancement de la société d’Anaïs fut plus long que prévu et nous avons donc visé le printemps suivant.
Entre temps, elle s’occupait en parallèle à son lancement, de trouver un lieu (et quel lieu, nous étions dans l’appartement rêvé dont les murs étaient parés de papier peint à impression végétale) ainsi que des voix off.

Nous avons validé le story-board, la voix-off principale au café de nos rencontres de pré-production La Passerelle et avons commencé l’organisation à proprement parler du tournage.

Nous avons tourné en deux jours, le lieu nous a permis de réaliser le plan final auquel Anaïs tenait. Elle souhaitant que la caméra s’envole dans le ciel en quittant le salon, petit hic, nous n’avions ni drône, ni grue… Mais un immeuble en vis à vis avec un toit terrasse nous a laissé tout le loisir de créer l’illusion. Le tournage a eu son lot d’imprévus que nous avons su tourner à notre avantage.
Il nous a fallu un jour supplémentaire de tournage afin de refaire quelques inserts (des plans de coupe) et la prise son de la seconde voix off qui n’avait pu se libérer auparavant.

Le film était fin prêt. Anaïs pouvait le publier et lancer la commercialisation de sa fameuse boite d’accessoires grâce à un joli conte de sa création que j’ai mis en image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *