★ Lucille Arnaud et Beckett ★

Carton titre Teaser Oh les beaux jours de Samuel Beckett mise en scène par Lucille Arnaud
© Let It Shine

Tout a commencé à l’Antipode, l’antre de ma chère moitié, et nonobstant vivier de talents artistiques en plus de supers barmen et barwomen le tout dans une ambiance ethique et équitable. Bref, j’allais rencontrer Lucille

Un petit bout de femme hyper dynamique à la chevelure flamboyante qui était en plein filage d’une pièce de Beckett qu’elle mettait en scène du haut de ses « pas 30 ans » !

Je la suivais dans l’aventure qui avait, je devais le découvrir par la suite, été initiée par Scarlett. Là encore, je rencontrai un personnage. Là encore, une chevelure flamboyante et une personnalité à l’image de la crinière. Un petit bout de femme qui tenait le rôle difficile et solitaire de Winnie, la femme enterrée de la pièce et qui du haut de son « téton » minéral nous contait dans un long monologues ses beaux jours.

Cette pièce devait ensuite suivre sa propre route de la Paillole de Pantin, au théâtre Darius Milhaud ou celui de La Croisée des Chemins à Paris en passant par le Off du Festival d’Avignon, les grandes scènes étaient prêtes à recevoir ce duo féminin augmenté de sa touche masculine discrète incarné par le non moins haut en couleurs André Lamorthe.

Je les suivais sur deux de ces scènes et réalisais ainsi en étroite collaboration avec Lucille, le montage de la pièce et de ses teasers.

Lucille ayant des horaires plus que tenus (barmaid, comédienne, metteur en scène, cette fille a 15 journée en une). Nous avons opté par un montage en partie par échange de mails à l’aide de liste de time-code (le temps qui s’écoule sur vos vidéos) et de commentaires et des rendez-vous physiques face à l’ordinateur afin d’affiner le montage et d’arriver à nos films finis.

Là aussi, cette réalisation m’a permis de m’enrichir sur le plan personnel et professionnel.
J’ai vu quelles étaient les défis auxquels étaient confrontés les gens du théâtre mais également les défis qui se posaient à moi dans la prise de vue toute particulière d’une pièce de théâtre. Mais le résultat est là et les principaux intéressés sont ravis du résultat, ce qui comme vous le savez, est quand même mon but.
Alors but atteint, youhouuu !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *